Le jeu conflictuel du dédoublement dans « J'ai tué Alfred Heavenrock » de Jean Ray : un paradoxe identitaire entre le héros et son Doppelgänger

  • Juan Carlos Jiménez Murillo Universidad Nacional
Palabras clave: Doppelgänger, Jean Ray, literatura fantástica, el doble

Resumen

El artículo analiza la dualidad, tratada por Jean Ray, en el cuento «Yo maté a Alfred Heavenrock». Basado en el desdoblamiento físico y psíquico de dos personajes, David, el protagonista, en su yo consciente y Alfred, el otro yo nacido del inconsciente, se busca identificar los diversos procedimientos textuales que permiten a este escritor instaurar la lógica binaria que organiza el dúo David-Alfred. Resalta la multiplicidad de factores que permiten el complemento entre estos dos personajes, por un lado, y la distancia que los separa, por otro.

Descargas

La descarga de datos todavía no está disponible.

Citas

Björn-Olav Dozo. « Otrante. Art et littérature fantastiques. Jean Ray / John Flanders. Croisement d’ombres », Textyles 26-27 (2005) : 187-188.

Carion, Jacques. Jean Ray, Un livre : Le Grand Nocturne, Une œuvre. Bruxelles : Labor, 1986.

Delcourt, Christian. Jean Ray, ou les choses dont on fait les histoires. Paris : Nizet, 1980.

Dostoïevski, Fédor. Le Double. Paris : Gallimard, « Folio classique », 1980.

Maupassant, Guy. Sur l'eau. Paris : Édition de Jacques Dupont. Gallimard, 1993.

Mellier, Denis. La Terreur fantastique et l'écriture de l'excès : théorie et poétique du récit terrifiant. Paris : Champion, 1999.

Mestaoui, Lobna. Tradition orale et esthétique romanesque : aux sources de l’imaginaire de Kourouma. Paris : L’Harmattan, 2012.

Milner, Max. « Le Double dans le romantisme anglais ». Romantisme, L'imaginaire du romantisme anglais 49 (1985) : 109-110.

Montandon, Alain. Les Yeux de la nuit. Essai sur le romantisme allemand. Paris : Presses Universitaires Blaise Pascal, 2010.

Pierre-Georges, Castex, Le conte fantastique en France de Nodier à Maupassant. Paris : José Corti, 1994.

Ray, Jean, Le Grand Nocturne & Les Cercles de l’épouvante. Bruxelles : Labor, 1984.

Ray, Jean. Visages et choses crépusculaires. Paris : Nouvelles Éditions Oswald, 1982.

Tramson, Jacques. « Le double et l'image de la création dans la littérature française », Cahiers de l'Association internationale des études françaises 32 (1980) : 205-220.
Publicado
2019-05-24
Cómo citar
Jiménez Murillo, J. (2019). Le jeu conflictuel du dédoublement dans « J’ai tué Alfred Heavenrock » de Jean Ray : un paradoxe identitaire entre le héros et son Doppelgänger. LETRAS, (65), 61-92. https://doi.org/10.15359//rl.1-65.3
Sección
Estudios literarios (Literary Studies)